photo polynesie

Lors de mes dernières vacances, j’ai décidé de quitter ma ville, Toulouse, pour m’envoler vers la Polynésie française. Les quelques jours que j’ai passés dans ce territoire d’outre-mer m’ont permis de découvrir et d’admirer des panoramas inégalés. Ça m’a aussi fait comprendre que la beauté du monde ne s’arrête pas à ce que je voyais à Toulouse. En récit les expériences et aventures qui m’ont particulièrement marqué au cœur de cette sensationnelle destination d’Océanie.

Une randonnée dans la vallée de la Fautaua et le Te Pari

Certes, j’ai expérimenté plusieurs randonnées à Toulouse, mais celles que j’ai essayées en Polynésie en sont l’une de mes préférées. Dotée d’une luxuriante masse de jungle, cette pépite du Pacifique donne un tout autre sens à une randonnée. Lors de mon séjour, j’ai talonné deux sentiers très connus et très appréciés à Tahiti. Il s’agit de la vallée de la Fautaua et le Te Pari. La première piste m’a donnée l’occasion de faire de belles découvertes, dont une vue dégagée sur la cascade de Loti, d’une hauteur de 135 m. Le temps d’une pause bien méritée, j’en ai profité pour me rafraîchir dans ses vasques naturelles en guise de récompense. Cette expérience de randonnée est assez aisée, et l’on n’a pas nécessairement besoin d’un guide pour l’essayer. Pour info, cette randonnée suit un sentier bien tracé. Ce dernier traverse une forêt et longe un cours d’eau.

La seconde piste, par contre, a été pour moi une opportunité inouïe pour contempler une riche nature. Celle-ci est quasiment dépourvue de toute trace humaine. Le sentier pour cette randonnée suit la côte et offre un exceptionnel parcours entre mer et montagne. D’un point à l’autre, on se laisse ici tantôt bercer par une renversante nuance de bleus, tantôt de vert. Je n’ai pas manqué de prendre quelques clichés en guise de souvenirs une fois de retour à Toulouse.

Un survol mémorable en parapente au-dessus de Bora-Bora et Tahiti

Le parapente a toujours été l’une de mes activités préférées. À Toulouse, j’en ai d’ailleurs expérimenté pas mal de vols. Et je dois bien avouer que la vue sur ses monuments et sa luxuriante nature n’a qu’été des plus spectaculaires. À un moment donné, j’avais pensé que c’était le plus summum des plus beaux panoramas au monde.

Mais le paysage polynésien a démenti cette vérité que je me suis imposée à moi-même. Depuis le haut d’un parapente à Bora-Bora, c’est un phénoménal panorama qui s’est présenté à moi. Entre un captivant jardin de coraux multicolores et de hautes vagues, le show méritait bien un vol. Surfez sur ce site pour en savoir plus sur les plus beaux paysages de cette île. Si Bora-Bora m’a bluffé haut plus point, Tahiti ne m’a pas non plus laissé de marbre. Apprêtez-vous à y découvrir des paysages montagneux, couplés de grandes vallées et de crêtes, depuis le ciel. À cela s’ajoutent de magnifiques lagons.

Une mémorable dégustation des plus savoureuses et irrésistibles spécialités polynésiennes

Loin de moi l’idée de quitter la Polynésie sans avoir dégusté ses meilleurs plats. Ce voyage représentait pour moi une chance unique pour découvrir de nouvelles saveurs, différentes de mes habitudes toulousaines. À peine ma valise posée, j’ai profité pour goûter l’emblématique poisson cru à la tahitienne. Cette préparation rappelle vaguement le goût du ceviche. Elle se compose notamment de poissons crus marinés dans du citron vert, agrémentés de lamelles de plusieurs légumes. Les Polynésiens l’assaisonnent ensuite de lait de coco. Ils dégustent souvent cette spécialité avec du riz.

L’assiette ma’a tahiti et le fafaru sont autant de plats que j’ai eu le plaisir d’essayer durant mon voyage. Avant de clore celui-ci, j’ai pris tout mon temps pour savourer chaque bouchée de l’incontournable dessert polynésien, le po’e banane. Farine de manioc, vanille, lait de coco et bananes sont les principaux ingrédients de cette petite douceur polynésienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *