Comment est fabriqué le tissu wax ?

Après avoir habillé les africains depuis plus d’un siècle, le tissu wax se retrouve aujourd’hui sur les plus grands podiums de la mode à travers le monde. De nombreuses célébrités ont déjà succombé au charme et au style unique de cette étoffe imprimée et colorée.

Tissu atypique et facilement reconnaissable, le wax se singularise par ses couleurs vives et ses imprimés. Ce tissu a longtemps été associé à la culture vestimentaire africaine dont il est l’emblème, et il nous est tous familier, car il est identifiable par ses touches joyeusement colorées.

Le plus souvent, il est fabriqué à partir de tissu blanc en coton, mais il est de plus en plus imprimé sur d’autres fibres comme la soie, l’élasthanne ou la mousseline.

Dans cet article, nous effectuons un retour en arrière pour expliquer l’origine du wax, et nous nous penchons sur son processus de fabrication, ainsi que ces différentes utilisations possibles sous forme de vêtements ou d’accessoires incontournables.

Le wax, définition, origine et histoire

Le wax est le nom usuellement donné au tissu traditionnel africain, facilement reconnaissable par ses motifs typiques et ses couleurs vives. Il doit son succès à ses nombreuses propriétés uniques. Il présente en effet le même éclat à l’endroit qu’à l’envers, il ne déteint pas, ses couleurs tiennent bien sur la durée et il est inaltérable.  

Il s’agit du tissu le plus porté par les africains, mais il est aujourd’hui largement détourné pour fabriquer des accessoires de mode ou des habits aux multiples influences et cultures.

Le wax, qui veut dire cire en anglais, a emprunté aux indonésiens la technique de fabrication des imprimés utilisant la cire. C’est en pleine époque coloniale, au 19ème siècle, que les anglais et les hollandais s’inspirent du batik pour créer leur version du tissu aux couleurs vives imprimé à la cire, qu’ils baptisent alors le wax. Il s’agit à l’origine d’une méthode indonésienne de teinture qui emploie les techniques de résistance à la cire.

Les soldats ghanéens combattant pour les colons hollandais sont alors séduits par ces étoffes de très bonne qualité, et ils emportent le tissu avec eux à leur retour en Afrique. C’est ainsi que le wax se retrouve adopté par les africains jusqu’à devenir emblématique de leur culture.

Les hollandais y détectent une opportunité commerciale à saisir, et se lancent dans la production massive de wax, en le revendant partout en Afrique. Les tissus wax hollandais ont rapidement pris part aux habitudes vestimentaires des africains, et les femmes les ont longtemps utilisés comme moyen pour exprimer des choses à l’aide de certains motifs. Avec le temps, le tissu wax a commencé à être porté par les personnalités politiques, les diplomates et les citoyens les plus aisés.

De nos jours, le wax authentique et qualitatif est toujours fabriqué en Hollande, mais aussi dans plusieurs pays africains comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Ghana et le Niger.

Comment est fabriqué le wax traditionnel ?

Le processus de fabrication artisanale du wax authentique repose sur l’utilisation de la cire, et il se déroule en plusieurs étapes.

  1. Dessin ou impression des motifs sur le tissu initialement blanc.
  2. Application de la cire le long des motifs dessinés sur le tissu, en utilisant des cylindres d’impression en cuivre, afin de délimiter la couleur lors de l’étape de coloration, et ainsi de donner vie aux imprimés.
  3. Coloration du tissu qui était initialement blanc, en le trempant dans un bain de teinture.
  4. Séchage du tissu pendant une durée qui varie en fonction des dimensions.
  5. Application d’une colle industrielle pour fixer la couleur, puis séchage de cette colle.
  6. Lavage du tissu en le trempant dans de l’eau chaude savonneuse, pour faire fondre la cire et en débarrasser l’étoffe. C’est alors qu’apparaissent les délimitations effectuées auparavant, et que les dessins prennent vie.
  7. Séchage du tissu à l’air libre.

Il s’agit d’un procédé de fabrication qui utilise une technique de travail « en réserve », car la cire protège les zones du tissu imprimées, afin qu’elles ne soient pas touchées par la couleur. Ainsi, en appliquant la teinte sur l’ensemble du tissu, les parties réservées restent avec leur couleur d’origine. C’est en faisant fondre la cire que les motifs réapparaissent.

Quels usages pour le tissu wax ?

Le tissu wax est tellement versatile que ses possibilités d’utilisations sont quasiment infinies, et c’est ce qui explique sa particularité ainsi que son succès grandissant. A l’origine, et pendant plusieurs décennies, cette étoffe a servi exclusivement à fabriquer lesvêtements africains traditionnels, aussi bien pour tous les jours que pour les occasions spéciales.

Mais voilà que le wax a connu un nouvel essor à travers la planète depuis plusieurs années, en trouvant de nouvelles utilisations dans la mode, la décoration, les accessoires, la literie, les bijoux, les chaussures ou la maroquinerie. Ce tissu représente aujourd’hui un formidable représentant de l’Afrique, faisant référence aux multiples richesses culturelles de ce continent.

Le wax est alors adopté partout, et n’est plus réservé à un seul usage. Il permet toutes les fantaisies en matière de mode, et il est aujourd’hui plébiscité par les plus grands créateurs dans leurs collections de haute couture, avec des coupes contemporaines ou urbaines. Ainsi, on retrouve le wax dans toutes les coupes vêtements comme les blazers, les robes droites, les jupes pou les tee-shirts d’été.

Hormis son utilisation dans la mode, le tissu wax est aussi un excellent support de fabrication d’accessoires comme les bijoux, les chaussures ou les sacs. Pour apporter une ambiance exotique à une maison, le wax trouve également sa place dans la literie et les accessoires de décoration. Il est alors possible de craquer pour des coussins en wax, un matelas à poser à même le sol, ou des galettes de chaises, pour apporter une touche ethnique à un intérieur.Les usages possibles sont infinis, alors à chacun de laisser libre court à son imagination et à sa créativité pour donner vie à ce tissu vivant, coloré et tellement typique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *