poulailler-jardin-toulouse

Élever des poules présente beaucoup d’avantages et il est légitime de rêver d’un poulailler. Cependant, quand il s’agit de poulailler de jardin, il existe bien de dispositions à respecter. Nos conseils.

Droit d’installation de poulailler de jardin

Si l’on aime la compagnie des gallinacées, ce n’est pas toujours pareil pour les voisins. Il importe de savoir comment choisir son poulailler de jardin. Pour des raisons de bon voisinage, des démarches sont nécessaires. Certaines municipalités interdisent aux particuliers, l’installation de poulaillers chez eux, afin d’épargner au voisinage les pollutions sonores et autres nuisances olfactives. Construire une volière en dur, exige que l’on avertisse la mairie (déclaration de travaux). Un permis de construire pourrait être obligatoire.

Choix de race et effectif idéal de la population de poules à adopter

Bien que l’effectif soit fonction de l’espace disponible, un minimum de 2 ou 3 poules est conseillé pour leur offrir un maximum de confort. Dans tous les cas, dépasser 50 poules n’est autorisé qu’aux professionnels. Avant d’adopter un coq, il est important de se rassurer que les voisins ne se sentiront pas importunés. En effet, un coq à tendance à faire beaucoup de bruit.

En ce qui concerne les races, il en existe 400. Ce qui ne facilite pas le choix. Cependant, les races courantes disponibles sur le marché offriront 2 choix :

  • Les poules d’ornement dont la beauté est la raison pour laquelle on les élève. On distinguera la Padoue, la Soie et la Hollandaise.
  • Les pondeuses qui offrent en moyenne 1 à 2 œufs par jour pendant les moments de ponte. On distingue les poules du Sussex, les poules rousses, les Marans, les poules noires.

Il est recommandé d’adopter les poules de 16 semaines minimum.

Un poulailler nécessite de l’espace

Il n’est pas aisé d’estimer avec précision, la superficie nécessaire au développement harmonieux des poules. Cela dépend de plusieurs données, dont leurs corpulences et leurs races. Ceci dit, 20 m2 pour un effectif de 5 à 10 poules pondeuses, seraient raisonnables. Cette superficie est la somme des surfaces du poulailler et de l’espace extérieur nécessaire au défoulement des animaux.

Poulailler transportable ou poulailler en dur ?

Il s’agit de réfléchir à ce qui pourrait être confortable pour les animaux et pratique pour soi.

  • En animalerie, on peut trouver des structures généralement en bois et grillagées. Ce sont des poulaillers de tailles variables qu’on installe dans le jardin. C’est une option particulièrement pratique quand on déménage ou tout simplement quand veut changer d’emplacement au poulailler. Pour 300 €, on peut acquérir un poulailler d’une surface de 4, voire 5 m2.
  • On peut choisir de se construire son poulailler en dur. Il faut cependant garder à l’esprit que toute construction en dur de plus de 5 m2 doit faire objet de déclaration de travaux à la municipalité. Lorsque l’on dépasse les 20 m2 un permis de construire s’impose.

Voilà l’essentiel de ce qu’il faut pour un poulailler de jardin. Il faut noter pour finir, que les gallinacées détestant le soleil, il faut orienter leur espace de défoulement de manière à prévoir de l’ombre. L’entrée du poulailler doit impérativement faire dos au vent.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *