Les étapes de la création d'une startup

Une fois que l’on a validé son envie d’entreprendre, l’étape suivante est de se lancer. Bien souvent, nous sommes découragés devant ce qui nous semble bien trop complexe. Nous ne savons pas vers qui nous tourner pour se faire demander, quels conseils écouter ou plus simplement par quoi commencer ? Et malheureusement, certains projets sont abandonnés avant même d’avoir commencé. Focus aujourd’hui sur quelques étapes de la création d’entreprise, l’aventure de toute une vie.

Ne pas avoir peur de l’échec

A la base de tout projet, il y a une idée. Parfois il arrive que l’on se lance sans réelle idée, ou avec une idée qui demande à être retravaillée. Il faut faire ce qu’on appelle un pipeline de l’innovation. Cet outil théorique consiste à considérer un maximum d’idée en entrée du pipeline, réfléchir à toutes les possibilités pour ces idées pour ensuite n’en faire ressortir que quelques-unes en sortie. Cette pratique va nous permettre d’avoir un maximum de matière pour poser les bases de notre projet. Parfois, un détail qui nous paraît insignifiant échappe à notre vigilance alors qu’il a une importance capitale. Prendre le temps de définir son projet est la première étape pour se lancer et elle peut prendre plusieurs mois ! N’ayez pas peur, c’est l’étape la plus importante.

Ensuite, il convient de définir le business model, qui servira à l’élaboration de notre business plan. Il faut réfléchir à qui sommes-nous, que proposons-nous, à qui, pourquoi ? La définition de la cible, qui répond aux questions à qui et pourquoi va déterminer tout notre business model. On ne vend pas de la même façon à des professionnels ou à des particuliers, à des jeunes ou à des personnes plus âgées. L’histoire de notre projet est aussi importante, elle apporte du crédit et de la légitimité à notre projet. Les clients potentiels sont de plus en plus attachés à l’authenticité des entreprises.

Une fois ces étapes franchies, il faut parler chiffres. Comment est-ce que je vais gagner de l’argent ? A quel prix vais-je vendre mes services, produits ? Quels sont les coûts directs et indirects liés à mon activité ? Quel va être le statut juridique de mon entité ? Les réponses à ces questions permettent de construire le compte de résultat prévisionnel et ainsi de finir le business plan, document essentiel au lancement de l’activité.

Il est aussi important d’anticiper la question des ressources humaines dans l’entreprise. L’arrivée fréquente de nouveaux salariés risque de venir poser certaines problématiques organisationnelles au fil du temps. Veillez à ne pas perdre le fil et à bien organiser l’intégration et la formation en entreprise.

S’entourer et communiquer, les clés de la réussite

Le business plan en main, il est temps d’aller chercher du soutien. Il faut alors se poser la question de la protection de notre idée. Pour se faire, on peut par exemple déposer une enveloppe Soleau auprès de l’INPI et ainsi protéger son idée.

Une fois notre idée protégée, il faut trouver du financement. La première possibilité est de faire appel à la Love Money, qui désigne l’argent que nos proches peuvent nous donner/prêter pour le lancement. Il y a ensuite les banques et puis les fonds d’investissements ou Business Angels comme BPI France. Le projet est maintenant défini, la cible identifiée, le projet financé, il ne reste plus qu’à communiquer ! Pour cela, rendez-vous sur notre article traitant de la communication. Sinon, vous pouvez trouver de nombreuses informations complémentaires sur le site www.afecreation.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *