immobilier à Toulouse

Plusieurs investisseurs ont choisi de faire des placements dans l’immobilier, mais comme vous habitez dans cette partie sud-ouest de la France, sachez qu’il y a un certain découpage des zones Pinel à Toulouse. Il est important de s’y référer avant de choisir l’emplacement de l’appartement à acheter puisque cela garantit l’éligibilité du projet au dispositif.

Les zones Pinel à Toulouse, la situation en 2019

Dans cette capitale de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées dans le sud de la France, comme dans certaines villes d’ailleurs, les divisions en zones constituent les conditions d’éligibilité à ce dispositif. Avant sa reconduction en 2018, la loi a disposé les localités en 5 zones, savoir la zone A, A Bis, B1, B2 et C, mais de nouvelles dispositions ont été prises depuis : seules les zones A, A Bis et B1 resteront effectives jusqu’en 2021.

Ainsi, plusieurs communes ont été alors reclassées, et Toulouse et sa périphérie qui lui est proche, à environ 20 km aux environs, figurent dans la zone B1, ce qui incluent les communes comme Balma, Ramonville ou Union dans la liste de celles qui peuvent bénéficier du dispositif.

Le système de zonage dans la ville rose

Actuellement, on compte quelque 76 villes, dans l’agglomération de Toulouse, qui jouissent de ce dispositif. Les Zones Pinel à Toulouse enregistrent avant des villes qui s’inscrivent dans la zone B1 et dans lesquelles le dispositif est encore applicable, il y a également quelques-unes qui ont été répertoriées dans la zone B2 et dans la zone C qui ne peuvent plus bénéficier du dispositif.

Pour ce qui est de la zone B1, les villes comme Blagnac, Balma, Aussonne, Cugnaux, Fontenilles, Gagnac-sur-Garonne, Labarthe-sur Lèze, Muret, Pin-Balma, Saint-Alban, Tournefeuille ou Toulouse, parmi les 76 villes, peuvent encore faire l’objet d’une acquisition de biens immobiliers sous le dispositif, tout en bénéficiant les avantages comme la défiscalisation et autres, jusqu’en 2021. On note dans ces villes une forte demande locative supérieure à l’offre, ce qui incite les particuliers à investir davantage dans l’immobilier.

Les éléments basiques du dispositif

Quand on veut investir dans l’immobilier à Toulouse, il est plus judicieux de se référer aux zones Pinel afin de rentabiliser au mieux l’investissement. Ainsi, plusieurs critères sont à considérer quand on choisit l’emplacement de sa maison ou de son appartement. Trois éléments sont les principaux critères, à savoir le quartier dans lequel est implanté le bien : serait-il bien desservi et bien relié au centre-ville ? Il y a également les offres enregistrées pour le quartier : des services et des commerces à proximité afin de faciliter la vie aux futurs locataires.

Mais qui dit Pinel dit possibilité de revente pour une plus-value après avoir rempli les conditions. Ainsi, le dernier critère est celui du potentiel de revente : serait-il accessible à la revente ? Et vous devez également inclure à ces critères ceux du côté finance, comme le principal avantage est celui de pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôt, le calcul se fera avec le prix d’acquisition et surtout pas, ne pas oublier de compter aussi les frais annexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *